Nouvelles énergies et sensibilité

Nous sommes en train d’intégrer de nouvelles énergies et de libérer d’anciens conditionnements en lien avec la vision patriarcale qui a été installée ces derniers siècles. Le processus d’intégration actuelle nous pousse à accepter toutes les parties de nous, y compris celles que nous n’aimons pas et que nous avons tendance à juger, critiquer, rejeter, et qui se reflètent dans les situations et relations que nous vivons, sous forme de miroir. Nous avons alors tendance à naturellement juger, critiquer ou rejeter ces situations ou personnes. En apprenant à nous accepter dans notre entièreté, nous pourrons aussi mieux accepter les différentes expériences que nous vivons et les personnes que nous rencontrons. Accepter ne veut pas dire valider- cela signifie que nous acceptons que d’autres personnes puissent avoir des opinions et des comportements différents des nôtres, même si nous ne les comprenons pas, si nous ne les acceptons pas ou que nous y sommes même opposés. 


C’est de cette manière que nous pouvons commencer à intégrer le féminin sacré et à libérer l’emprise excessive des conditionnements patriarcaux qui ont créé la notion de bien et de mal, de jugement et de punition. Nous pouvons alors rééquilibrer le masculin et le féminin sacrés, et reconstruire le couple sacré, qui permet de ressentir un sentiment d’unité, d’harmonie, et de créer en nous et autour de nous l’unité et l’harmonie. 


En ce moment, les choses bougent, même si cela peut encore rester en-dessous de la surface pour certains ; il y a du mouvement et de l’agitation.


Hier matin, j’ai croisé un corbeau, un aigle, un cygne, un faon et un chien perdu… Il m’arrive de croiser ces animaux de temps à autres, mais en ce moment, j’en croise très souvent. Les animaux ressentent les grands bouleversements énergétiques qui sont en train de s’opérer… Et les personnes sensibles ressentent aussi ces énergies, de manière plus intense que d’habitude. 


Ainsi, vous pouvez ressentir entre autres :


– de l’irritabilité, le sentiment d’être à fleur de peau, de ne rien supporter
– de l’agitation, une sorte d’effervescence et une tendance à faire les choses très vite
– l’envie de vous isoler, de ne voir personne, de rester dans votre cocoon
– des envies alimentaires fréquentes, d’aliments même inhabituels, surtout du sucré ou des choses consistantes et un sentiment de ne pas être satisfait
– un bouillonnement intérieur, de la colère, de l’énervement, de l’impatience, de la frustration
– des tremblements, la paupière qui tremble, des crampes
– l’envie de quelque chose, sans vraiment savoir quoi
– de l’anxiété, une tendance à broyer du noir
– de la dureté, dans nos paroles, dans nos comportements et nos réactions
– etc.


Ce sont des réactions à l’hyperstimulation à laquelle nous sommes en ce moment exposés  (hyperstimulation des énergies en nous et autour de nous, des personnes de notre entourage, etc.) qui génèrent une hypersensibilisation et un débordement, une sensation de trop plein. 


L’envie de s’isoler est un mécanisme de protection. La colère et la dureté sont aussi des moyens de protection visant, même si ce n’est pas notre intention consciente, à repousser ce qui pourrait nous irriter. Le besoin de manger est un moyen de diminuer notre sensibilité (le sucre excite encore plus et nous fait partir ‘ailleurs’, comme le ferait une drogue, et les aliments riches comme les biscuits, pâtisseries etc. nous alourdissent et anesthésient nos ressentis). Ces derniers temps, j’ai des envies de sucre et de pains, mais qui ne me satisfaisaient pas, et c’est en me posant au calme que j’ai pu comprendre qu’en réalité ce dont j’avais envie, c’était d’une bonne salade bien nourrissante. Nous sommes en train de nous transformer, et c’est à nous d’apprendre à comprendre les nouvelles habitudes à mettre en place, les nouveaux besoins de notre corps, de nos émotions, de notre psychisme.


Comment gérer cette hypersensibilité ?


Il y a plusieurs méthodes simples pour gérer cette sur-stimulation:
– aller marcher dans la nature; dans la nature nous nous déchargeons naturellement des énergies en excès et nous nous rechargeons
– ralentir. Même si cela peut être difficile, c’est essentiel de pouvoir calmer l’agitation en ralentissant. 
– Respirer profondément, faire une pause, savourer un thé lentement… 

Une autre chose à tester: manger des amandes. Les amandes (brunes) sont riches en vitamine E, qui est un anti-oxydant, càd qui lutte contre les dommages créés par le stress. Elles sont aussi bourrées de magnésium, qui aide à diminuer les tensions nerveuses, à réguler le taux de sucre et à se détendre et mieux dormir.
Manger une poignée d’amande comme en-cas, ou préparer un lait d’amande avec quelques amandes et un grand verre d’eau passé au blender. 

Pour aller plus loin... 

Si vous avez besoin d’aide supplémentaire, n’hésitez pas à consulter mon espace E-shop où je propose différentes choses qui pourront vous aider sur votre chemin:

– Méditations: des méditations de purification, d’harmonisation, de protection
– E-book : j’ai écrit un e-book sur l’ancrage avec des explications et des conseils
– Kit de pierres pour la sensibilité: ce kit comprend un cristal de roche, une tourmaline, une sélénite,  pour promouvoir clarté, stabilité, intégrité – avec une notice explicative
– Kit Mystère de la lune: un kit composé d’une pierre de lune pour apprendre à se relier à son intériorité et aux cycles et besoins, et d’un bâton de sauge pour purifier son intérieur et se purifier – avec une notice explicative